Partenaires

CNRS

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Expériences > LaBRI > LaBRI

LaBRI

par Christophe Delalande - 10 novembre 2004

Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique (LaBRI)

- Description de la structure : Le LaBRI regroupe des enseignants-chercheurs et chercheurs en informatique de l’Université Bordeaux1, de l’ENSEIRB, du CNRS, et de l’INRIA. Il regroupe environ 250 personnes pour un ensemble de 300 postes ( clients et serveurs).

- Le LaBRI est accueilli dans le réseau de campus REAUMUR, cependant il assume la plupart de ses services réseaux : Firewall, DNS, LDAP, DHCP, WEB, SMTP, POP/IMAP, ANTI-VIRUS/ANTI-SPAM.

- Les principaux services et choix techniques :

  • Réseau : commuté niveau 3, 1 VLAN dédié aux portables
  • Surveillance des services : BigSister
  • Controle d’intégrité des serveurs : So’inn
  • Gestion des interventions+inventaire : GLPI/OCSng
  • Gestion des comptes utilisateurs : PhpLdapAdmin
  • Déploiement des postes clients Linux : Kickstart
  • DNS : Linux avec Bind
  • SMTP : Linux avec Postfix (et extensions TLS, SASL, LDAP) et Postgrey (Greylisting)
  • POP/IMAP : Linux avec Cyrus-imapd + authentification LDAP à travers Cyrus-sasl
  • ANTI-VIRUS/SPAM : Linux avec Amavisd-new+SpamAssassin+Clamav
  • WEB : LAMP
  • WEBMAIL : HORDE/IMP
  • Authentification : Linux avec Openldap
  • Identification (annuaire selon la norme Supann) : Linux avec Openldap, dans le cadre d’une collaboration avec l’IMB et le CREMI afin de constituer un annuaire UFR Math-Info
  • NFS et SMB : Linux avec NFS et Samba
  • Serveur d’impressions : Linux avec CUPS
  • Services windows sous Linux : Windows 2003 Terminal Server + client linux rdesktop
  • WIFI : FreeRadius + Openldap, bornes Cisco Aironet
  • Espace de stockage : 2 baies IBM 4300 et 4100 dans un réseau Fibre Channel.

- Le choix des systèmes d’exploitations :

  • postes clients sont essentiellement sous Linux RedHat et Fedora, 20 postes sous Windows.
  • serveurs tournent sur RedHat Enterprise AS, sur Fedora, et sur Windows 2003.
  • Une quinzaine de ces serveurs sont des machines virtuelles hébergées sous VMware ESX (migration vers Xen en 2007).

- L’équipe système est composée de 4 ingénieurs et 1 assistant ingénieur.